• Français
  • English

Laurent Warlouzet

Photo membre
Colonne gauche
Fonction : 
Professeur - Professeure
Statut : 
Membre statutaire
Institution : 
Paris 4
Contact : 
laurent.warlouzet@sorbonne-universite.fr
Domaine de recherche : 
Histoire de l'Europe et de l'intégration européenne
Histoire des politiques économiques, sociales et environnementales
Histoire économique internationale, histoire de la mondialisation
Présentation : 

Professeur des Universités, chaire d’histoire de l’Europe XXe-XXIe siècles, Sorbonne Université (Sirice).

✓ Président du Conseil scientifique de l’Institut Jean Monnet (Paris).

✓ Directeur pour la France du programme franco-allemand Histoire des politiques européennes environnementales, 1980-2000.

✓ Membre du bureau du GIS Euro-Lab (études interdisciplinaires sur l’Union européenne) regroupant 27 universités et établissements.

CV SYNTHETIQUE:

Né en 1978, après l’agrégation d’histoire, j’ai entamé une carrière en France, jusqu’à l’obtention de la chaire d’histoire de l’Europe à Sorbonne Université en 2019, ponctuée d’expériences à l’étranger, avec des postdoctorats à l’Institut Universitaire Européen de Florence et à la London School of Economics. J’ai également enseigné à Sciences-po et à HEC, et été professeur invité à Mayence et Shanghai.

Attentif à la dimension collective de la recherche, j’ai participé à la création d'une association de jeunes chercheurs pendant mon doctorat (RICHIE, 2004), puis de la première revue française d’histoire globales (Monde(s). Histoire, espaces, relations , 2012) et, enfin, du GIS Euro-Lab qui rassemble des chercheurs sur l’Union européenne de plusieurs disciplines (2022). Je dirige la partie française du programme ANR-DFG sur l’histoire des politiques européennes de l’environnement, ainsi que le conseil scientifique de l’Institut Jean Monnet.

Auteur d’une centaine de publications sur l’histoire de France, de l’Europe, de la construction européenne et de la mondialisation, j’ai publié en mon nom seul quatre livres : mon doctorat (Le Choix de la Communauté européenne par la France, 1955-1969), un livre sur la construction européenne et la mondialisation de 1973 à 1986 (Governing Europe in a Globalizing World. Neoliberalism and its alternatives), un manuel (Histoire de la construction européenne depuis 1945) et un essai revisitant l’histoire des coopérations européennes de 1945 à 2021 (Europe contre Europe. Entre liberté, solidarité et puissance).

Soucieux de faire connaître les recherches académiques à un large public, j’interviens régulièrement dans certains médias de qualité (RFI, France Culture, Le Monde, Alternatives économiques, Médiapart, etc.), aux Rendez-vous de l’histoire de Blois, et aux Journées de l’économie de Lyon.

SYNTHESE DES DEUX DERNIERS LIVRES:

>>Laurent Warlouzet, Europe contre Europe. Entre liberté, solidarité et puissance depuis 1945, Paris, CNRS éditions, 2022, 500 p.

Cet essai, recensé notamment dans Le Monde, Le Grand Continent et sur RFI, réinterprète l’histoire du continent à la lumière d’un affrontement entre trois projets, l’Europe libérale, l’Europe sociale et l’Europe puissance, de 1945 à 2021. Il utilise pour cela à la fois des sources provenant des États (France, Allemagne, Royaume-Uni), des institutions européennes mais aussi des syndicats de travailleurs et d’employeurs.

Cette approche historique permet 1) d’expliciter le processus de décision -par exemple en montrant l'influence sur l'organisation du continent de dirigeants souvent présentés comme hostiles à la construction européenne comme C. de Gaulle-, 2) d’exhumer des projets oubliés (taxe carbone, planification européenne, démocratisation des multinationales), et 3) de montrer l’ancienneté de dynamiques actuelles comme le projet britannique de zone de libre-échange, l’équilibre instable entre Union monétaire et solidarité, ou encore ou la difficile émergence de l’Europe sociale et environnementale, confrontée au scepticisme des gouvernements et au lobbying de certaines entreprises. Si l’Europe sociale a souvent été combinée avec une Europe du libéralisme régulé, elle a également été opposée à l’Europe ultralibérale, incarnée par le drame grec lors de la crise de l’euro. Au-delà de cette opposition surgit une aspiration ancienne à l’Europe puissance, notamment dans le domaine industriel. En-dehors de réalisations ponctuelles, comme Airbus, elle n’a jamais décollé, même si des réflexions plus audacieuses émergent depuis 2016 en réaction aux défis russe et chinois, puis à la pandémie de la Covid-19.

Ainsi, l’Europe n’est pas monolithique : si le marché est la colonne vertébrale de la construction européenne, elle ne s’y réduit pas. Si l’Allemagne a joué un rôle central dans son histoire, c’est en interaction avec les institutions européennes et les autres Etats, en particulier les ambitieux projets français et britanniques.

>>Laurent Warlouzet, Histoire de la construction européenne depuis 1945, Paris, La Découverte, Repères, 2022, 128 p.

Ce manuel présente une synthèse accessible sur l’histoire des diverses organisations européennes, au premier rang desquelles l’Union européenne. Il présente trois originalités. D’abord, il débute par un chapitre chronologique remontant à 1919, lorsque les premières idées de coopération européenne abouties sont envisagées parmi les décideurs. Ensuite, il adopte une structure thématique, abordant les aspects institutionnels (« Fédération ou Club d’États-nations ? »), économiques (« Europe libérale ou Europe sociale ? »), et identitaire (« Peut-on mourir pour l’Europe ? »). Enfin, il aborde la délicate question de l’euroscepticisme sur le long terme (« Complot d’élites fédéralistes ou aspiration populaire ? »).

CV in English: https://sorbonne-universite.academia.edu/LaurentWarlouzet