• Français
  • English

Histoire, Europe et Relations Internationales

Directrice de la publication et rédactrice en chef : Marie-Pierre Rey

Secrétaire de rédaction : Sandra Challin / Secrétaires de rédaction adjoints : Benjamin Badier-Hodayé et Jonas Matheron

La revue Histoire, Europe et Relations Internationales, Cahiers Sirice-Pierre Renouvin est née en 2022 de la fusion du Bulletin de l’Institut Pierre Renouvin et des Cahiers Sirice.

L'UMR SIRICE propose une publication plus visible à l’international parce qu’entièrement en ligne, plus variée parce qu’illustrant la diversité des composantes de Sirice (l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Sorbonne université et le CNRS) et respectueuse des critères d’organisation et de gouvernance recommandés par le CNRS en matière de science ouverte et transparente. Tant le comité de rédaction que le comité scientifique de la revue sont constitués de chercheuses, de chercheurs et d’universitaires de renom, européens et américains, qui ont avec enthousiasme accepté de nous rejoindre dans cette nouvelle aventure éditoriale. 

Fidèle à l’objectif scientifique affirmé depuis 2002, année de la fondation de l'UMR, à l’initiative des professeurs Robert Frank et Georges-Henri Soutou, la revue placera l’Europe, étudiée en soi et en interaction avec les autres continents, au cœur de ses interrogations et de ses analyses, dans une approche qui tout en faisant la part belle à l’histoire, intègre d’autres approches, champs disciplinaires et savoirs méthodologiques. Il s’agira aussi de promouvoir le dynamisme et le caractère innovant des travaux de l'équipe de SIRICE, en accordant une attention particulière à ceux des jeunes chercheuses et chercheurs en master et doctorat. Structuré autour d’un dossier thématique, réunissant des contributions émanant principalement mais non exclusivement de chercheures et chercheurs rattachés à notre unité, chaque numéro, – deux par an – comptera de surcroît des présentations de travaux soutenus (mastères et thèses de doctorat), un point sur des recherches et projets en cours (qu’ils soient individuels ou collectifs) et des comptes rendus d’ouvrages jugés stimulants pour les différents champs d’études. 

Comité de rédaction (juillet 2022) : Directrice de la publication et rédactrice en chef : Marie-Pierre Rey Secrétaire de rédaction : Sandra Challin / Secrétaires de rédaction adjoints : Benjamin Badier-Hodayé et Jonas Matheron La revue Histoire, Europe et Relations Internationales, Cahiers Sirice-Pierre Renouvin est née en 2022 de la fusion du Bulletin de l’Institut Pierre Renouvin et des Cahiers Sirice. L'UMR SIRICE propose une publication plus visible à l’international parce qu’entièrement en ligne, plus variée parce qu’illustrant la diversité des composantes de Sirice (l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Sorbonne université et le CNRS) et respectueuse des critères d’organisation et de gouvernance recommandés par le CNRS en matière de science ouverte et transparente. Tant le comité de rédaction que le comité scientifique de la revue sont constitués de chercheuses, de chercheurs et d’universitaires de renom, européens et américains, qui ont avec enthousiasme accepté de nous rejoindre dans cette nouvelle aventure éditoriale. Fidèle à l’objectif scientifique affirmé depuis 2002, année de la fondation de l'UMR, à l’initiative des professeurs Robert Frank et Georges-Henri Soutou, la revue placera l’Europe, étudiée en soi et en interaction avec les autres continents, au cœur de ses interrogations et de ses analyses, dans une approche qui tout en faisant la part belle à l’histoire, intègre d’autres approches, champs disciplinaires et savoirs méthodologiques. Il s’agira aussi de promouvoir le dynamisme et le caractère innovant des travaux de l'équipe de SIRICE, en accordant une attention particulière à ceux des jeunes chercheuses et chercheurs en master et doctorat. Structuré autour d’un dossier thématique, réunissant des contributions émanant principalement mais non exclusivement de chercheures et chercheurs rattachés à notre unité, chaque numéro, – deux par an – comptera de surcroît des présentations de travaux soutenus (mastères et thèses de doctorat), un point sur des recherches et projets en cours (qu’ils soient individuels ou collectifs) et des comptes rendus d’ouvrages jugés stimulants pour les différents champs d’études. Comité scientifique (juillet 2022) : Nicolas Badalassi (Sciences Po Aix), Gearóid Barry (National University of Ireland, Galway), Carl Bouchard (université de Montréal), Anne-Laure Briatte (Sorbonne université, Sirice), Éric Bussière (Sorbonne université, Sirice), Michel Catala (université de Nantes), James Conolly (University College London), Corine Defrance (CNRS, Sirice), Emmanuel Droit (université de Strasbourg), Olivier Forcade (Sorbonne université, Sirice), Robert Frank (université Paris 1, Sirice), Stanislas Jeannesson (université de Nantes), Audrey Kichelewski (université de Strasbourg), Piers Ludlow (London School of Economics), Hélène Miard-Delacroix (Sorbonne université, Sirice), Florian Michel (université Paris 1, Sirice), Sergiu Mișcoiu (université Babes-Bolyai), Céline Paillette (Inserm, Comité pour l’histoire de l’INSERM), Kiran Patel (Ludwig Maximilians-Universität, München), Jenny Raflik (université de Nantes), Alain Soubigou (université Paris 1, Sirice), Ateş Uslu (İstanbul Üniversitesi Siyasal Bilgiler Fakültesi), Till Van Rahden (université de Montréal).

Comité scientifique (juillet 2022) : Nicolas Badalassi (Sciences Po Aix), Gearóid Barry (National University of Ireland, Galway), Carl Bouchard (université de Montréal), Anne-Laure Briatte (Sorbonne université, Sirice), Éric Bussière (Sorbonne université, Sirice), Michel Catala (université de Nantes), James Conolly (University College London), Corine Defrance (CNRS, Sirice), Emmanuel Droit (université de Strasbourg), Olivier Forcade (Sorbonne université, Sirice), Robert Frank (université Paris 1, Sirice), Stanislas Jeannesson (université de Nantes), Audrey Kichelewski (université de Strasbourg), Piers Ludlow (London School of Economics), Hélène Miard-Delacroix (Sorbonne université, Sirice), Florian Michel (université Paris 1, Sirice), Sergiu Mișcoiu (université Babes-Bolyai), Céline Paillette (Inserm, Comité pour l’histoire de l’INSERM), Kiran Patel (Ludwig Maximilians-Universität, München), Jenny Raflik (université de Nantes), Alain Soubigou (université Paris 1, Sirice), Ateş Uslu (İstanbul Üniversitesi Siyasal Bilgiler Fakültesi), Till Van Rahden (université de Montréal).