• Français
  • English

5. Genre et Europe

5. Genre et Europe (XIXème-XXIème)

Que l’on considère l’Europe comme espace imaginé ou politique, comme marché ou aire culturelle, les rapports entre les sexes sont constitutifs de la définition de cet espace aux contours variables. Nous travaillons conjointement sur le genre et sur l’Europe. Qu’il s’agisse des actrices et des acteurs de l’intégration européenne, des effets de celle-ci en matière d’égalité femme/homme ou plus largement, comment femmes et hommes vivent en Europe. 

L’histoire des femmes et du genre a désormais toute sa place dans l’UMR autour des trois problématiques suivantes :

1. Citoyenneté, féminisme, antiféminisme

Depuis leurs origines à la fin du XVIIIème les féminismes en Europe formulent un large éventail de revendications pour obtenir une plus grande égalité entre les sexes.  En réaction des ressentiments hostiles se font entendre, jusqu’à être théorisés en antiféminisme. Dans une approche intersectionnelle, nous envisageons les croisements entre anti-féminisme, racisme et anti-sémitisme, et antieuropéisme.

2. Famille, démographie, politique et intimité

La question du genre est au cœur de la démographie et des politiques familiales, comme en témoigne le postulat longtemps admis d’une responsabilité des femmes pour la sphère familiale, une situation qui tend à changer aujourd’hui. A l’inverse, les migrations, en particulier de travail, qui ont longtemps concerné davantage les hommes que les femmes, touchent de nos jours de plus en plus souvent les femmes. Ces travaux portent sur la place du genre dans la démographie et les politiques publiques, mais aussi sur le rapport au corps, le discours sur et les pratiques de la sexualité, y compris dans ses formes jugées à la marge.

3. Guerres, violences et sexualités

La guerre n’est pas qu’une affaire d’hommes, loin s’en faut. Nous nous intéressons à la violence comme révélatrice des rapports inégaux entre les sexes, qu’il s’agisse de violences au sein des couples ou de violences sexuelles utilisées en temps de conflit. En affectant l’arrière comme le front, les guerres génèrent de nouvelles régulations de la sexualité qui dérangent provisoirement l’ordre du genre. Certaines des violences commises dans ce contexte trouvent leurs prolongements jusque dans les générations suivantes. 

Nos activités sont à suivre sur la carnet Genre & Europe > https://genreurope.hypotheses.org/

5.1 Citoyenneté, féminisme antiféminisme

5.2 La famille : démographie, politique et intimité

5.3 Genre et guerres